top of page
Rechercher

Ah, les monotypes!


À l'université, c'était mon cours préféré!


Une plaque de plexi, des encres à gravure, des rouleaux encreurs, des "cossins" pour travailler l'encre ou en enlever (Coton-tiges, crayons, tulle, etc) mais surtout, du papier journal pour faire des pochoirs et une presse.  Le cours de 3 heures durait 6 heures, pas capable d'arrêter, une impression menait à l'autre, la superposition embarquait, c'était de la création à l'infini!


L'ODEUR DE L'ENCRE


Encore aujourd'hui, je peux passer 4 heures à imprimer sans relâche, sur différents papiers, tout en me délectant de cette odeur si enivrante de l'encre Charbonnel.  Créer des monotypes, c'est ce qu'il y a de plus zen!


DE LA CUISINE!

  L'installation en vue de faire des monotypes est assez rapide, c'est le nettoyage à la fin qui est moins l'fun.  Comme ce n'est pas une encre à l'eau, j'utilise de l'huile minérale pour laver la matrice, les rouleaux et les plaque de verre qui servent à rouler l'encre.  C'est salaud!  Mais ça sent si bon! 


J'ai une presse de 16", que j'ai achetée à un artiste qui les fabriquait lui-même, c'était dispendieux mais je ne l'ai jamais regretté!  Quand on a les bons outils pour travailler, que ce soit en menuiserie, en cuisine ou en art, les résultats sont tellement plus satisfaisants.  

Sans prétention,  je t'invite à "zieuter" quelques réalisations, toutes en couleurs, en suivant ce lien: Monotypes


À bientôt!

Anne

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page